Combien coûte en moyenne une prestation de scan 3D de bâtiment ?

Publié le 27 Octobre 2022

Combien coûte en moyenne une prestation de scan 3D de bâtiment ?

Depuis maintenant quelques années, le scan 3D est devenu un outil presque indispensable dans le secteur de la construction. Grâce à cet outil révolutionnaire, il est maintenant possible d’effectuer un relevé topographique de haute précision. Par rapport aux outils de relevé des mesures traditionnels, le scanner 3D permet d’obtenir beaucoup plus rapidement les données topographiques de n’importe quel objet. Mais combien une prestation de scan 3D de bâtiment peut-elle coûter en moyenne ? C’est justement le thème que nous allons essayer d’aborder dans cet article.

Quels sont les facteurs qui influent sur le coût du scan 3D ?

Dans le secteur du bâtiment, le coût d’une prestation de scan 3D peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Parmi ces derniers, on peut citer la taille de la zone à scanner, sa géométrie, le nombre de zones à scanner, le niveau de précision recherché, les logiciels utilisés pour réaliser le scan, etc.

La taille de la zone à scanner

Le coût d’un scan 3D va dépendre essentiellement de la taille de l’objet ou de la pièce à scanner. Le scan des gros objets architecturaux sera forcément plus onéreux que celui des objets ou des pièces de petite taille. En effet, plus la surface de l’objet à scanner sera grande, plus le temps pour effectuer le scan sera long. Toutefois, l’objet à scanner peut parfois être petit, mais très complexe. Dans ce cas de figure, le coût du scan sera plus élevé.  

La géométrie de la zone à scanner

Plus la géométrie de l’objet ou de la zone à scanner est complexe, plus la durée du scan sera longue. En fait, il est bien plus facile de scanner un objet simple dépourvu de détails raffinés qu’un objet présentant des caractéristiques complexes. Le scan des zones incluant des cavités, des lignes fines, des saillies… nécessite forcément beaucoup plus de temps que le scan des zones proposant une surface simple. De ce fait, le scan des objets et des zones complexes sera forcément plus cher.

Le nombre d’objets ou de pièces à scanner

En toute logique, le prix d’une prestation de scan 3D de bâtiment dépend de la superficie et du nombre d’étages à scanner. Il dépend aussi du nombre d’objets ou de pièces à scanner. Plus les objets et les pièces à scanner sont nombreux, plus les ressources nécessaires pour effectuer le scan seront plus importantes. Pour effectuer une acquisition de données complète des différentes infrastructures, il se pourrait que le prestataire utilise différents types de scanners comme un scanner dynamique, un scanner statique et/ou un drone.

Le niveau de précision recherché

Le coût d’une prestation de scan 3D pourra également dépendre du niveau de précision que vous recherchez dans le modèle numérique final. La qualité du produit final peut en effet varier en fonction de plusieurs facteurs comme le type de scanner utilisé, le type de technologie utilisé, les paramètres de résolution et de précision, etc. Plus le scanner utilisé est puissant, plus la vitesse de captation, la précision et la qualité du relevé seront élevées. En conséquence, les données obtenues seront d’une grande précision.

Les autres paramètres 

Bien d’autres paramètres peuvent être considérés pour estimer le coût d’une prestation de scan 3D. Pour cela, il faudrait entre autres se poser les questions suivantes. Est-ce qu’il est nécessaire d’effectuer un relevé de l’intérieur et de l’extérieur du bâtiment ? Est-ce qu’il est nécessaire d’effectuer une maquette numérique et à quel niveau de détail ? À l’issue du scan 3D, comment les nuages de points vont-ils être exploités ? Est-ce que vous avez besoin de générer des plans topographiques, des plans 2D et des plans 3D ? La réponse à ces questions vous permettra au prestataire de définir un cahier des charges et un devis précis.

Quel est le prix moyen d’une prestation de scan 3D de bâtiment ?

En considérant les différents paramètres cités ci-dessus, le prix d’une prestation de scan 3D de bâtiment peut varier de 40 € et 150 € par heure. Les professionnels de la modélisation peuvent en effet proposer des tarifs horaires et des tarifs forfaitaires. Pour modéliser par exemple l’intérieur d’un bâtiment en trois dimensions, il faudrait payer entre 300 € à 1200 € la journée. Fixé par le prestataire, le tarif forfaitaire comprend par contre tout le processus de conception.

II est aussi possible de fixer le prix d’une prestation de scan 3D en fonction de la superficie de la zone à scanner. Par exemple, pour scanner une pièce équivalente à 30 m² sous différents angles et obtenir un plan 3D, il faudrait payer en moyenne 400 €. Pour une surface d’une superficie totale de 100 m², il faudrait compter en moyenne 1000 € pour avoir un plan 3D. Ces plans sont souvent livrés avec des images en haute résolution. Ces prix peuvent encore varier si vous avez besoin d’avoir des données traitées avec des logiciels des CAO-DAO.

Qu’entend-on par scan 3D ?

Brièvement, le scan 3D est un outil de relevé des mesures qui utilise la technologie laser. Il est utilisé pour effectuer un relevé topographique ou un relevé de l’existant. Réalisé à partir d’un appareil que l’on appelle scanner 3D, le scan 3D va permettre d’acquérir un bon nombre de données comme des nuages de points, des photos, des données thermiques, etc. Il existe principalement deux types de scanners : le scanner statique et le scanner dynamique. 

Pourvu d’un trépied, un scanner dynamique intègre un capteur lidar et parfois un appareil photo pour effectuer le relevé de l’existant. Le scanner dynamique, quant à lui, est équipé de quelques capteurs lidars et d’un système de localisation composé d’un système de positionnement et d’une centrale inertielle. Les capteurs lidars vont permettre de capturer les environnements alentour en trois dimensions. Pour scanner l’objet, chacun des capteurs émet un rayon laser tout en effectuant un balayage de l’environnement. Le point de rencontre entre le rayon laser et l’objet à scanner permet d’obtenir une coordonnée x, y et z.

La répétition de ce processus va permettre de constituer des nuages de points. Vous l’aurez compris, chaque nuage de points représente la coordonnée exacte de l’objet scanné. Après avoir scanné un bâtiment entier, on obtient des millions de nuages de points. Ces derniers vont nous permettre non seulement de connaitre la forme et la surface de l’objet scanné, mais aussi d’avoir un nombre important de données géométriques, géographiques, topographiques, etc. Il est aussi possible de numériser un bâtiment par prise de vue aérienne en utilisant un drone. 

Il existe deux méthodes différentes pour effectuer une numérisation par drone. La première consiste à effectuer un scan aérien du bâtiment en utilisant des capteurs lidars. La seconde méthode consiste à utiliser la photogrammétrie. Cette méthode consiste à prendre des photos aériennes et de les reconstituer par la suite pour avoir une image complète de l’infrastructure. Pour avoir des données riches et complètes, il est possible de combiner les données issues du scan 3D terrestres et de captation par drone.

« Retour aux actualités
Tout savoir sur nos prestations et services